du 29 avril 2022

Un projet porté par le territoire et créateur de multiples coactivités

Sur invitation d’Emmanuel Castan, Maire de La Tieule et Président du Syndicat Mixte Lozérien de l’A75 et de William Arkwright, Directeur général d’ENGIE Green, Philippe Castanet, Préfet de Lozère, a inauguré le 29 avril 2022 le parc solaire photovoltaïque de La Tieule, en Lozère, en présence de Jean-François Carenco, Président de la Commission de Régulation de l’Energie, Xavier Pintat, Président de la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies, Alain Astruc, Président du Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipements (SDEE) de la Lozère et Jacques Blanc, Président de l’Association Le Clos du Nid.

La centrale solaire est équipée de près de 35 000 panneaux photovoltaïques pour une puissance installée de 15MWc et s’étend sur 18ha. Sa production annuellede 20 250 MWh couvrira l’équivalent de 10% de la consommation électrique résidentielle de la Lozère[1]. L’exploitation du site est assurée par les équipes d’ENGIE Green basées à Montpellier.

Un projet intégré à son territoire

A l’initiativedu Syndicat Mixte Lozérien de l’A75 (SMLA75), le projet de centrale solaire, lancé en 2015 par Jacques Blanc alors président du SMLA75 et l’ensemble des élus du comité syndical, est confié à ENGIE Green qui le présente, avec succès, en 2018, à l’Appel d’offres du Ministère de la transition écologique piloté par la Commission de Régulation de l’Energie. La construction du site, débutée en septembre 2019, s’est achevée fin 2020.

Le montant global du projet s’élève à 13 millions d’euros financés par Auxifip et la Caisse régionaledu Crédit Agricole Languedoc.LeSyndicat Départemental d’Energie et d’Equipement de Lozère s’est porté co-actionnaire du projet aux côtés d’ENGIE Green. Les citoyens ont été également invités à investir dans la centrale lors d’une campagne de financement participatif lancée en 2020 qui a permis de collecter 100 000 euros.

Outre la production d’énergie verte, le parc de la Tieule a permis de développer un projet de territoire dans le domaine de l’aromathérapie et de l’apiculture, et de fédérer de multiples coactivités en faveur de l’attractivité du territoire et de l’emploi local :

  • Une trentaine de ruches installées aux abords de la centrale, sont exploitées par des travailleurs en situation de handicap de l’ESAT la Colagne de l’association Le Clos du Nid, et le miel récolté est vendu en ligne par l’enseigne bienmanger.com.
  • 900 mètres linéaires de haies paysagères aromatiques(lavandin, sauge, mélisse…), plantées aux abords du projet, sont confiés à l’entreprise locale Essenciagua pour la production d’huiles essentielles. Des plantes mellifères aromatiques dans l’enceinte du parc favoriseront la production de miel.

Biodiversité et suivi écologique au programme

Un suivi écologique du parc sera assuré durant les trois prochaines années :

  • Mise en place d’aménagements environnementaux spécifiques, notamment en gestion hydrologique : création de noues (petites tranchées) pour la gestion des eaux pluviales, mais aussi pour l’insertion paysagère du projet.
  • Du côté de la biodiversité, des plantes mellifères ont été ensemencées entre les rangées de panneaux et des espaces délaissés pour favoriser l’apiculture.
  • Création d’hibernaculum (refuge à reptiles).
  • Gestion du réservoir de biodiversité (dalles calcaires et pelouses sèches situées en partie sud-ouest du projet photovoltaïque) et pâturage ovin.

Localement, des retombées économiques déjà au rendez-vous

Durant les travaux d’aménagement du parc, jusqu’à 65 personnes ont été mobilisées sur le chantier et plusieurs entreprises locales ont participé aux différentes phases du projet.

La SMLA75, propriétaire des terrains, profitera de retombées locatives. La commune ainsi que la communauté de communes Aubrac-Lot-Causses-Tarn et le département de la Lozère bénéficieront de retombées fiscales.

Quant au SDEE de la Lozère, sa prise de capital à 38% sur la centrale lui permettra d’obtenir une participation aux bénéfices de la société d’exploitation. L’exploitation de la centrale a été confiée aux équipes d’ENGIE Green, basées à Montpellier.

Pour William Arkwright, « Cette centrale solaire photovoltaïque est une référence pour ENGIE Green. Elle traduit mieux que jamaisnotre vision des énergies renouvelables et notre manière d’en développer. Nous contribuons ainsi efficacement à la lutte contre ledérèglement climatique tout en créant avec les acteurs locaux, des projets pleinement intégrés à leur territoire, respectueux de l’environnement et utiles à leurs habitants. » 

Pour Emmanuel Castan, « La ferme photovoltaïque développée sur la zone d’activité de la Tieule a répondu en tous points aux attentes et volontés des acteurs locaux : inscrire le territoire dans le développement durable tout en générant des retombées économiques, associer les collectivités locales et habitants, donner un signal fort et moderne de la zone d’activité, coupler à la production d’énergie « verte » une action innovante d’économie circulaire dans le domaine de l’aromathérapie et de l’apiculture en fédérant l’ensemble des forces vives locales.Réelle satisfaction, puisque ce projet de territoire a été à l’origine du Contrat de Transition Ecologique (CTE) signé entre l’Etat et le PETR (Pôle d’Équilibre Territorial et Rural) du Gévaudan Lozère, désormais intégré au Contrat de Ruralité, de Relance et de Transition Ecologique visant notamment, l’émergence d’une filière « plantes et santé » constituée des producteurs, transformateurs et commercialisateurs locaux, mais aussi organismes de formation, centres médicaux sociaux, les services de l’Etat, le PETR, les chambres consulaires, des collectivités territoriales. Bref un projet réussi dans sa globalité d’autant plus qu’il a fait l’objet d’une très bonne acceptabilité sociale. »

Pour Jacques Blanc, « cette inauguration consacre un superbe exemple de développement durable dans toutes ses dimensions économiques, sociales et sociétales.

La dimension économique avec le parc solaire photovoltaïque que nous inaugurons aujourd’hui, pôle de production d’énergie propre et décentralisé mais ouvrant aussi des perspectives de diversification agricole avec les plantes mellifères et aromatiques. Il complète le pôle de transformation agroalimentaire de Bergerie de Lozère, Essenciagua et celui du commerce en ligne avec Bienmanger.com.

La dimension sociale grâce à la démarche inclusive qui a permis d’intégrer des travailleurs en position de handicap des ESAT du Clos du Nid.

La dimension sociétale avec la démonstration qu’un développement est possible dans un pays rural profond qui sait se projeter dans l’avenir et répondre ainsi à l’exigence d’un nouvel équilibre dans l’aménagement du territoire.

C’est l’union de toutes les communes le long de l’A75, l’audace d’acteurs privés et du soutien de l’État qui a permis une telle réalisation ».

Vidéo de présentation disponible en cliquant ici.

Liens vers l’ensemble des articles de presse


[1] Source : Consommation annuelle d’électricité par département et par secteur d’activité de l’Agence ORE (Opérateurs de Réseaux d’Énergie), données 2020.